Wiki Cold Case
Advertisement


Joe Washington est un jeune officier de police de Philadelphie, retrouvé abattu près des voies de chemin de fer de la station de métro de Shanning le 20 juillet 1973, à l'âge de vingt-et-un ans.[1]

Biographie[]

Enfance[]

Joe Washington est né en 1952. Il est originaire de la cité Raymond Jennings, un des quartiers les plus défavorisés de Philadelphie. En 1970, il est arrêté à l'âge de dix-sept ans pour possession de drogue, avec son ami Mason Tucker. Libéré sur parole en 1971, le jeune homme décide de renoncer à la drogue et au trafic. Washington s'engage dans la police de Philadelphie en 1972. Très vite, il est affecté à un secteur de patrouille avec un équipier, l'officier Butch Rinaldi. Les deux équipiers deviennent amis et s'échangent des plaisanteries entre les interventions. Joe s'est marié en 1972 avec Diane et attend avec impatience la naissance de son bébé.[1]

Carrière[]

Philadelphie étant gangrenée par la délinquance et les trafics, la police locale ne chôme pas. Bien qu'affecté à un autre secteur, l'officier Washington se rend à de nombreuses reprises à la cité Raymond Jennings. En effet, son ami Mason Tucker alias Runner n'a pas déroché de son addiction à la drogue et est devenu le petit caïd du quartier. Le jeune policier essaie plusieurs fois d'aider son ami mais celui-ci refuse à chaque fois. Puis, Joe découvre que Runner faisait convoyer de la drogue à une fillette de huit ans habitant la cité, nommée Samantha Robbins. Déterminé à sauver cette petite fille, il convainc alors sa tutrice, Samuela Robbins, de lui confier l'enfant à lui et à sa femme. Elle accepta mais Runner ne voit pas cette solution d'un bon œil. En effet, il a besoin de Samantha pour son trafic. Dès lors, Washington se met à faire pression sur son ancien camarade pour qu'il lui laisse partir de la cité avec la petite fille.[1]

Mort[]

Le soir du 20 juillet 1973 sur les coups de minuit, Rinaldi et Washington attendent un appel dans leur voiture de patrouille en discutant de leurs problèmes de couple. Entre deux éclats de rire, le Central leur demande de se rendre sur les lieux d'une dispute conjugale par radio. Washington propose d'intervenir seul pour que son partenaire puisse rentrer chez lui retrouver son épouse. D'abord réticent, Butch quitte la voiture et part se changer au Central puis rentra chez lui. Mais Joe n'ira jamais sur les lieux de l'intervention, il prend la direction de la cité Raymond Jennings. Arrivé là-bas, il trouve Runner parmi la foule de toxicomanes dans un terrain vague. Une violente altercation éclate : Joe flanque le dealer par terre et l'avertit de ne plus s'approcher de Samantha, après quoi il repart. Mais il revient quelques minutes plus tard : en courant, il attrape un junkie par le col et demande où est Runner : l'inconnu lui répondit que Runner a emmené Sammie. Washington saute dans sa voiture de police pour suivre la trace de son ancien compagnon d'infortune. Son itinéraire l'amène jusqu'aux voies de la station de métro Shanning au bord de l'eau. Trois coups de feu retentissent dans la nuit. Joe est retrouvé mort à côté de sa voiture de patrouille avec les gyrophares encore allumés. Lorsqu'elle arrive sur les lieux, sa veuve Diane Washington est tellement bouleversée qu'elle perd l'enfant qu'elle portait, quelques temps après le décès de son mari. Le portrait de Joe Washington est placardé avec ceux des autres policiers morts en service sur le mur des souvenirs du bar de la police et le carton contenant le dossier de l'affaire rejoint les affaires classées.[1]

Réouverture du dossier Joe Washington[]

30 ans plus tard, en 2003, une SDF, Denise Funderbunk, alias Nissie, se présente avec un magnétophone au service des affaires classées. Sur cette bande, on entend un homme hurler Runner, Runner, Runner ! après trois coups de feu et des bruits de fond. Les bruits entendus en arrière-plan sont identifiés comme étant un train entrant en gare et une voix du haut-parleur de la station annonçant l'arrêt. Après de nombreuses recherches, Lilly Rush découvrit que Denise Funderbunk est en fait Samantha Robbins[1], la fillette que Joe Washington voulait sortir de la cité. Runner, quant à lui, a lui aussi beaucoup changé : en effet, après maintes déboires avec la drogue, il est devenu un fervent catholique et entrepreneur.[1]

Finalement, il s'avère que le meurtrier de Joe Washington est Mason Tucker dit Runner, son ex-copain de toxicomanie. Cette nuit de juillet 1973, Runner a enlevé Samantha et était pisté par son ancien ami qui l'avait suivi jusqu'à la rive près de la station de métro Shanning. Par mégarde, la petite fille a actionné le bouton Play du magnétophone de Mason et a tenté de crier avant de recevoir un violent coup de poing à la figure et de tomber inerte sur le siège passager de la voiture du junkie. Joe est descendu de son véhicule de patrouille, a dégainé son arme de service et s'est précipité vers la voiture du ravisseur de la petite fille en criant son nom. Totalement paniqué, Runner a sorti un revolver et tiré trois fois sur le policier qui s'est ensuite effondré mortellement, atteint au torse. Hagard, le jeune homme s'est mis alors à réciter un psaume de la Bible avant d'abandonner Sammie, inanimée à la cité Raymond Jennings et de jeter le magnétophone contenant la preuve de sa culpabilité dans une décharge des environs. Rejoint par Rush et Jeffries à l'église, Tucker avoue et se laisse arrêter. Le soir même, l'affaire Joe Washington est classée. Rush, Jeffries et Vera trinquent avec les autres policiers, dont Butch Rinaldi, à la résolution de l'enquête. Rush tourne la tête et Joe Washington apparaît à l'autre bout du comptoir du bar, souriant et gratifiant l'inspectrice d'un V de la victoire, courant dans lesannées 1970, avant de disparaître.[1]

Apparitions[]

Notes et références[]

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 et 1,6  Réf.  Une course sans fin )
Advertisement